user preferences

New Events

Amérique du Nord / Mexique

no event posted in the last week

Si les élections pouvaient changer la ville... Elles seraient interdites!

category amérique du nord / mexique | luttes dans la communauté | opinion / analyse author Tuesday September 15, 2009 01:14author by Cause commune - Union communiste libertaire (UCL) Report this post to the editors

Un article du numéro 25 de Cause commune

Cet automne, les villes québécoises seront en campagne électorale. Avec quelques 8000 postes à combler, on imagine déjà des débats enlevants et relevés, à l’image de notre vigoureuse démocratie municipale... En fait, pas vraiment. Si les élections réussissent à attirer l’attention de la majorité, ça va être une grande surprise.
elections.gif

Lors des dernières élections municipales, en 2005, il ne s’est même pas trouvé assez de politiciens et de politiciennes pour qu’il y ait élection à tous les postes. Dans la majorité des cas, les gens ont été élus par acclamation. Sept sièges de maires sont même restés vacants! Du côté de l’électorat, la moyenne du taux de participation fut de 45%. Dans la grande région montréalaise, à peine le tiers des gens sont alles voter (35% à Montréal, 31% à Laval). Il faut aller en Gaspésie et sur la Côte-Nord pour trouver des taux de participation dépassant 60%. En bref, la politique municipale n’intéresse plus personne.

Il n’empêche que la tournure que prend la politique municipale en inquiète plusieurs. La corruption, l’autoritarisme et le paternalisme sont au menu de nombreux conseils de ville. Certains accros de la politique vont s’intéresser aux enjeux et chercher l’alternative progressiste ou le vote stratégique à exercer. L’ennui, c’est que la gauche est complètement laminée sur la scène municipale et qu’on serait bien en peine de distinguer les idées et les visions qui opposent candidats et candidates.

De toute façon, le pouvoir est ailleurs. Sauf exception, ce ne sont pas les élus qui dirigent les villes mais la haute fonction publique, les mandarins, en fonction d’impératifs de développement économique. Les villes sont organisées pour servir les intérêts des promoteurs immobiliers et des grandes institutions qui font rouler l’économie (et générent toujours plus de taxes).

Politiquement, les administrations sont excessivement fortes. Par contre, enjeu par enjeu, surtout en aménagement, c’est beaucoup moins évident. Il est possible de redéployer et d’enraciner une opposition dans les quartiers en mobilisant autour d’enjeux concrets comme l’a démontré, par exemple, la lutte contre le déménagement du Casino dans le quartier Pointe-Saint-Charles à Montréal. Le mouvement populaire, en alliance avec les nouveaux comités et regroupements de citoyens et de citoyennes, peut redevenir un contre-pouvoir. Ce ne sont pas les urnes qui font peur aux détenteurs du pouvoir mais les mobilisations de masse dans les quartiers.

Plutôt que de s’énerver trop avec les résultats des élections, les révolutionnaires feraient bien de s’enraciner dans les quartiers sur des enjeux précis de logement, d’aménagement et de transport. En s’opposant aux niaiseries des promoteurs et en développant des alternatives, on prépare l’avenir. Bien sûr, ça doit s’accompagner d’interventions politiques ciblées --on va en faire à l’UCL-- mais ça ne sert à rien de partir en peur à la veille de chaque élection. Mieux vaut continuer de les boycotter pour leur ôter toute espèce de légitimité. Notre seule porte de sortie est de se reconstituer une base sociale et, franchement, on est en meilleure posture qu’il y a 10 ans. C’est sur le long terme qu’on va s’en sortir et que s’ouvriront des perspectives de ruptures radicales.

Related Link: http://www.causecommune.net
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
¿Què està passant a Catalunya?

Front page

La sangre de Llorente, Tumaco: masacre e infamia

Triem Lluitar, El 3 D’octubre Totes I Tots A La Vaga General

¿Què està passant a Catalunya?

Loi travail 2017 : Tout le pouvoir aux patrons !

En Allemagne et ailleurs, la répression ne nous fera pas taire !

El acuerdo en preparacion entre la Union Europea y Libia es un crimen de lesa humanidad

Mourn the Dead, Fight Like Hell for the Living

SAFTU: The tragedy and (hopefully not) the farce

Anarchism, Ethics and Justice: The Michael Schmidt Case

Land, law and decades of devastating douchebaggery

Democracia direta já! Barrar as reformas nas ruas e construir o Poder Popular!

Reseña del libro de José Luis Carretero Miramar “Eduardo Barriobero: Las Luchas de un Jabalí” (Queimada Ediciones, 2017)

Análise da crise política do início da queda do governo Temer

Dès maintenant, passons de la défiance à la résistance sociale !

17 maggio, giornata internazionale contro l’omofobia.

Los Mártires de Chicago: historia de un crimen de clase en la tierra de la “democracia y la libertad”

Strike in Cachoeirinha

(Bielorrusia) ¡Libertad inmediata a nuestro compañero Mikola Dziadok!

DAF’ın Referandum Üzerine Birinci Bildirisi:

Cajamarca, Tolima: consulta popular y disputa por el territorio

Statement on the Schmidt Case and Proposed Commission of Inquiry

Aodhan Ó Ríordáin: Playing The Big Man in America

Nós anarquistas saudamos o 8 de março: dia internacional de luta e resistência das mulheres!

Özgürlüğümüz Mücadelemizdedir

© 2005-2017 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]