Benutzereinstellungen

Neue Veranstaltungshinweise

Amérique centrale / Caraïbes

Es wurden keine neuen Veranstaltungshinweise in der letzten Woche veröffentlicht

Kommende Veranstaltungen

Amérique centrale / Caraïbes | Impérialisme / Guerre

Keine kommenden Veranstaltungen veröffentlicht

Elections en Haïti : Manigat ou Martelly ? Peu importe

category amérique centrale / caraïbes | impérialisme / guerre | presse non anarchiste author Montag April 04, 2011 22:37author by Elsie Haas - Elsie News Report this post to the editors

Je viens de regarder le documentaire Françafrique
dns lequel est raconté par le menu la fabrication de dirigeants
africains pour servir les intérêts de l’Etat français.
Et à l’opposé l’élimination de ceux
qui auraient des velléités d’indépendance.

Haïti, considérée comme l’arrière/arrière cour des USA
n’a, pas plus que
les Africains, la prérogative de choisir son président.
Comme l’a rappelé M. Soros, c’est l’empire qui décide.

Aussi, le choix du gouvernement étatsunien
de la continuité du duvaliérisme
sans Duvalier,
qu'il se se fasse avec
Michel Martelly ou avec Mirlande Manigat,
a sans doute une grande importance
pour les équipes de ces deux personnalités

qui se battent comme des chiffonniers,

pour leur place.
Mais pour le peuple haïtien
Martelly ou Manigat c’est du pareil au même.

Certains se rebifferont : « Voyons ! Et notre prestige !
Martelly est un amuseur et Manigat une professeure. »

Mais véritablement de quel prestige s’agit-t-il ?

Il paraît extrêmement relatif
quand on a des élections financées par l’étranger
quand le CEP (conseil électoral provisoire) est considéré d’emblée comme non fiable
quand des fraudes massives ont eu lieu au premier tour
quand des candidats après avoir appelé à l’annulation
des élections, reviennent sur leur décision après un coup de fil
du patron de la Minustah
quand enfin la participation n’atteint pas 20%.

Au point d'aberrations atteint,

peu importe donc le résultat.

L’important maintenant c’est que l’opposition,

j’entends par là les mouvements, associations de gauche

qui n’ont pas été dévoyés sous les gouvernements précédents : 2 Duvalier, Aristide, Préval

ou cooptées par la droite
de Latortue ou de Préval
profitent de cet espace/temps pour s’unir et s’organiser
au niveau des pouvoirs locaux
afin d’adresser des réponses cohérentes
aux questions qui demandent

une résolution pour aller de l'avant.

Ces questions sont nombreuses, quelques unes sont prioritaries

comme:
La question des énergies renouvelables =

utilisation du solaire, des éoliennes, de la géothermie
La question de l’agriculture et notamment des OGM =

faire d’Haïti une référence en agriculture biologique
La question du relogement des sans-abri et de l’urbanisation = gestion du foncier
La question du sous-sol haïtien et de son exploitation

= faire un état des lieux et des contrats signéss avec les compagnies étrangères
La question de l’appareil judiciaire et des forces de police

= instaurer un service militaire et civique
La question du planning familial

= planifier sa famille pour mieux s’en occuper
La question de l’éducation

= état des lieux des écoles privées et universités dites borlettes,

harmonisation du programme scolaire, révision et mise à jour des manuels scolaires,
développement rationnel de l’enseignement en créole.,etc.

Il y a du pain sur la planche pour se préparer aux prochaines élections

pour informer, expliquer, former et éduquer la population

des villes et des campagnes à ces problèmes.

Il s'agit aux prochaines joutes électorales

de se présenter devant les électeurs avec un programme pragmatique

-au bon sens du terme- pas celui qui signifie bluff et money.
avec un candidat qui porterait
ce programme commun élaboré par un unique parti

rassemblant l'ensemble des groupes, gropuscules, associations et partis de gauche.

Haïti est une jeune démocratie.
Le chemin est difficile.

Les obstacles sont nombreux.

Le "granlakouzen" avec son idéologie mortifère

semble avoir envahi tout l'espace public

et gagné les esprits à la soumission et à la laideur.

Mais ceci n'est qu'une apparence

Et, même si la situation apparaît aujourd'hui comme

totalement bouchée et sans espoir,

il ne fait pas de doute que le pays qui a vu naître

Jacques Roumain ne produise pas d'autres femmes et hommes de sa trempe.

Peuple haïtien, courage.

Anaïse et Manuel de Gouverneurs de la Rosée de notre cher jacques Roumain

sont tes modèles.

Verwandter Link: http://elsie-news.over-blog.com/article-elections-en-haiti-manigat-ou-martelly-peu-importe-70933300.html
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Hauptseite

Reflexiones sobre la situación de Afganistán

Αυτοοργάνωση ή Χάος

South Africa: Historic rupture or warring brothers again?

Declaración Anarquista Internacional: A 85 Años De La Revolución Española. Sus Enseñanzas Y Su Legado.

Death or Renewal: Is the Climate Crisis the Final Crisis?

Gleichheit und Freiheit stehen nicht zur Debatte!

Contre la guerre au Kurdistan irakien, contre la traîtrise du PDK

Meurtre de Clément Méric : l’enjeu politique du procès en appel

Comunicado sobre el Paro Nacional y las Jornadas de Protesta en Colombia

The Broken Promises of Vietnam

Premier Mai : Un coup porté contre l’un·e d’entre nous est un coup porté contre nous tou·tes

Federasyon’a Çağırıyoruz!

Piştgirîye Daxuyanîya Çapemenî ji bo Êrîşek Hatîye li ser Xanîyê Mezopotamya

Les attaques fascistes ne nous arrêteront pas !

Les victoires de l'avenir naîtront des luttes du passé. Vive la Commune de Paris !

Contra la opresión patriarcal y la explotación capitalista: ¡Ninguna está sola!

100 Years Since the Kronstadt Uprising: To Remember Means to Fight!

El Rei està nu. La deriva autoritària de l’estat espanyol

Agroecology and Organized Anarchism: An Interview With the Anarchist Federation of Rio de Janeiro (FARJ)

Es Ley por la Lucha de Las de Abajo

Covid19 Değil Akp19 Yasakları: 14 Maddede Akp19 Krizi

Declaración conjunta internacionalista por la libertad de las y los presos politicos de la revuelta social de la región chilena

[Perú] Crónica de una vacancia anunciada o disputa interburguesa en Perú

Nigeria and the Hope of the #EndSARS Protests

Amérique centrale / Caraïbes | Impérialisme / Guerre | fr

Do 23 Sep, 12:40

browse text browse image

minustahcolera_1.jpg imageC´en est trop: Nous demandons aux forces d´occupation militaire des Nations Unies en Haïti de mettre 02:19 Fr 17 Feb by VA 0 comments

Il existe plus de mille raisons pour que les forces de l´ONU abandonnent Haïti. Il n´existe aucune raison capable de justifier leur présence. [English] [Castellano] [Kreyòl Ayisyen]

costa_rica_nb.jpg image[Costa Rica] Il ne reste plus de joues à tendres 03:10 Do 05 Aug by Colectivo La Libertad 0 comments

Déclaration du collectif La Libertad qui nous arrive du Costa Rica. Elle traite de la militarisation croissante de la zone Amérique Centrale-Caraïbe. Elle examine aussi la répression croissante contre le mouvement populaire et contre chaque forme de protestation sociale ainsi que sa position devant l'autorisation donnée pour le stationnement de milliers de marines yankee sur le territoire du Costa Rica. Solidarité et Force. [Castellano] [English]

demokrasi_popile_2.jpg imageSolidarité avec le people haïtien! Pas de militarisation du pays! 07:08 Mi 24 Feb by Comité Democrático Haitiano en Argentina 0 comments

Le séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010, a aussi secoué la conscience et le cœur de milliers de personnes de part le monde, séisme qui a rappelé à leur conscience l’existence d’Haïti. Il a été rappelé à notre mémoire, entre deux dépêches sur la catastrophe naturelle, que le peuple haïtien a subit de nombreuses catastrophes sociales, information qui ne nous est jamais enseigné à l’école. L’occupation militaire des Nations Unies et des États-Unis, les dictatures sanglantes supportées par le Pentagone, les embargos et les sanctions imposés par l’impérialisme français et américain, ont été tout aussi dévastateur que le séisme lui-même.
[Castellano] [English] [Italiano]

protestas_13_febrero_2006_12.jpg imageManifeste pour la désoccupation immédiate d'Haïti 06:26 Fr 20 Apr by Secretaria operativa 1 comments

Durant notre tournée au Brésil, nous avons assisté à une réunion de l’Assemblée Populaire de ce pays. Là, en présence de représentants de plus d’une cinquantaine d’organisations et faisant suite à notre présentation de la situation, une résolution avait été acceptée unanimement de se prononcer sur l’occupation d’Haïti par les troupes latino américaines, en particulier celles du Brésil même.

Le « Manifeste » qui suit (la traduction est de nous, l’original se trouve plus bas) témoigne de cette décision. Il vient de nous être envoyé. Par l’intermédiaire de la presse nous souhaitons le rendre au grand public, pour qu’il puisse savoir qu’au pays du Brésil, il n’y a pas que des voix qui plaident en faveur d’une intervention militaire. Et tirer lui aussi les conséquences qui s’imposeraient.

Batay Ouvriyé, Port-au-Prince, mardi 17 avril 2007

textHaïti : Quand l'aide humanitaire camoufle une occupation militaire Mär 09 by Cause commune 0 comments

Plus d'un mois s'est écoulé depuis ce séisme qui, selon les bilans actuels, aurait fait plus de 1,2 million de sans-abri et près de 300 000 disparu-e-s, soit 3,3 % de la population. Malgré l'apparente solidarité internationale, la terrible catastrophe haïtienne camoufle une occupation militaire sans précédent du pays.

Alors que les médias délaissent tranquillement le dossier afin de retourner à des sujets « plus vendeurs », une guerre silencieuse pour la prise de possession des ressources naturelles et de la reconstruction fait rage sur la petite île.

imageHaïti : Il n’y a pas de « malédiction » Mär 04 by Boris (AL Paris Sud) 0 comments

La terre a tremblé à Haïti, dévastant la capitale Port-au-Prince. Au-delà de ses effets immédiats, le séisme met aussi en évidence les difficultés structurelles du pays.

imageL’arbre qui cache la forêt: Que cache l’occupation américaine d’Haïti? Jan 30 by José Antonio Gutiérrez D. 0 comments

Haïti semble être la dernière victime des États-Unis dans la tentative de reconquête de son hégémonie en Amérique Latine. Bien entendu, cette occupation tend à créer des frictions avec d’autres puissances qui ont également des intérêts en Haïti : C’est pour cette raison que La France et le Brésil, « les amis d’Haïti » se rencontreront au Canada lundi 25 janvier 2009 pour régler leurs différents et décider de l’avenir d’Haïti sans véritable implication des haïtiens eux-mêmes.

[English]

imageInsurrection au Honduras? Jul 30 by José Antonio Gutiérrez D. 0 comments

La rupture des négociations de San José de Costa Rica pour trouver une sortie "négociée" favorable aux Gorilles du Honduras, affaiblit et isole la dictature, en même temps qu'elle ouvre la possibilité pour que le peuple puisse affermir son rôle d'acteur politique de droit et puisse avancer, par sa résistance, vers une victoire partant du bas. Cette rupture, ouvre de plus grandes possibilités à une victoire populaire par l'action directe, qui aura pour résultat de renforcer le peuple, par l'acquisition d'une plus grande expérience et par la prise de conscience de ses capacités. Ce scénario représenterait une importante défaite des secteurs les plus archaïques de l'oligarchie. C'est dans ce sens, est que notre solidarité doit s'exprimer avec la plus grande force en ce moment critique où le peuple peut passer à l'offensive et pendant lequel la répression sera, probablement, elle aussi accentuée.

imageHONDURAS : On négocie la sortie de "crise" dans le dos du peuple Jul 13 by José Antonio Gutiérrez D. 0 comments

Cet article de José Antonio Gutiérrez D publié par Anarkismo analyse la situation actuelle au Honduras ; il montre, notamment, comment les auteurs du coup d'Etat, obligés à négocier, espèrent continuer leur travail de sape à l'encontre de tout réformisme aussi tiède soit-il et comment ces négociations se dérouleront dans le dos du peuple. Cet article fait suite à celui qui avait été publié précédemment.

[ Castellano ]

Traduction: Groupe Nada (FA)

more >>

imageC´en est trop: Nous demandons aux forces d´occupation militaire des Nations Unies en Haïti de mettre Feb 17 0 comments

Il existe plus de mille raisons pour que les forces de l´ONU abandonnent Haïti. Il n´existe aucune raison capable de justifier leur présence. [English] [Castellano] [Kreyòl Ayisyen]

image[Costa Rica] Il ne reste plus de joues à tendres Aug 05 0 comments

Déclaration du collectif La Libertad qui nous arrive du Costa Rica. Elle traite de la militarisation croissante de la zone Amérique Centrale-Caraïbe. Elle examine aussi la répression croissante contre le mouvement populaire et contre chaque forme de protestation sociale ainsi que sa position devant l'autorisation donnée pour le stationnement de milliers de marines yankee sur le territoire du Costa Rica. Solidarité et Force. [Castellano] [English]

imageSolidarité avec le people haïtien! Pas de militarisation du pays! Feb 24 0 comments

Le séisme qui a secoué Haïti le 12 janvier 2010, a aussi secoué la conscience et le cœur de milliers de personnes de part le monde, séisme qui a rappelé à leur conscience l’existence d’Haïti. Il a été rappelé à notre mémoire, entre deux dépêches sur la catastrophe naturelle, que le peuple haïtien a subit de nombreuses catastrophes sociales, information qui ne nous est jamais enseigné à l’école. L’occupation militaire des Nations Unies et des États-Unis, les dictatures sanglantes supportées par le Pentagone, les embargos et les sanctions imposés par l’impérialisme français et américain, ont été tout aussi dévastateur que le séisme lui-même.
[Castellano] [English] [Italiano]

imageManifeste pour la désoccupation immédiate d'Haïti Apr 20 ASSEMBLÉIA POPULAR 1 comments

Durant notre tournée au Brésil, nous avons assisté à une réunion de l’Assemblée Populaire de ce pays. Là, en présence de représentants de plus d’une cinquantaine d’organisations et faisant suite à notre présentation de la situation, une résolution avait été acceptée unanimement de se prononcer sur l’occupation d’Haïti par les troupes latino américaines, en particulier celles du Brésil même.

Le « Manifeste » qui suit (la traduction est de nous, l’original se trouve plus bas) témoigne de cette décision. Il vient de nous être envoyé. Par l’intermédiaire de la presse nous souhaitons le rendre au grand public, pour qu’il puisse savoir qu’au pays du Brésil, il n’y a pas que des voix qui plaident en faveur d’une intervention militaire. Et tirer lui aussi les conséquences qui s’imposeraient.

Batay Ouvriyé, Port-au-Prince, mardi 17 avril 2007

© 2005-2021 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]