user preferences

New Events

Grèce / Turquie / Chypre

no event posted in the last week
Recent articles by Groupe de communistes libertaires (Athènes)
This author has not submitted any other articles.
Recent Articles about Grèce / Turquie / Chypre Luttes dans la communauté

Νόμος και τάξ&#... Mar 27 20 by class reverb

Κορονοϊός, έν&#... Mar 23 20 by Fuerza Femenina

Να αψηφίσουμ ... Jun 19 19 by Αναρχικό Στέκι Φιλοσοφικής

Grèce : Appel urgent à la solidarité internationale!

category grèce / turquie / chypre | luttes dans la communauté | appel / pétition author Tuesday May 24, 2011 07:22author by Groupe de communistes libertaires (Athènes) Report this post to the editors

Le but de ce message est de vous informer brièvement de la situation des derniers jours dans notre pays et d’appeler tou-te-s les anarchistes à travers le globe à la solidarité internationale.
aper.jpg


Grèce : Appel urgent à la solidarité internationale!


Camarades,

Le but de ce message est de vous informer brièvement de la situation des derniers jours dans notre pays et d’appeler tou-te-s les anarchistes à travers le globe à la solidarité internationale.

La Grèce est dans un moment décisif et critique, et plusieurs changements importants ont lieu au niveau sociétal, comme au niveau politique et économique. La désintégration et la dissolution du modèle – jusqu’à récemment – dominant de pouvoir et d’exploitation est plus qu’évident, et cela définit ce qui est usuellement appelé la « crise ». Ce que nous vivons actuellement est l’échec total du système qui n’arrive plus à sécuriser le consensus social, et qui s’engage ainsi dans une attaque frontale qui est inconditionnelle et qui n’a aucun prétexte.

Initialement, au début de cette condition qui fut appelée une « crise », l’attaque est survenue au niveau matériel. Avec la dévaluation du travail, la réduction horizontale des salaires, la « flexibilisation » des conditions de travail, l’institutionnalisation de l’insécurité, l’augmentation des prix des biens de consommation et des services publics, l’augmentation des taxes et les coupures des prestations d’aide sociale. Au même moment, la vente des biens publics à des individus privés, la présence policière répandue dans les rues, les ventes aux enchères, l’augmentation du chômage, etc. ont commencé.

De plus, une attaque sans précédent par les moyens de propagande fut déclenchée. Les médias de masse contrôlés par l’État et le Capital ont lancé un stupéfiant bombardement de catastrophologie et se sont mis à diffuser des scénarios de catastrophe et à produire un échéancier des étapes de révélation tel que… « Si la Troïka n’approuve pas le prochain versement de la dette, le pays s’écroulera… » Avec tout cela, les mécanismes de communication du Pouvoir s’arrangent pour continuellement brouiller l’eau et maintiennent un état de terreur assurant la paralysie de la société via l’extorsion.

Toutefois, la résistance n’a jamais cessé de la part de la société grecque et du prolétariat. À l’occasion, des déclarations de grève générale sont suivies à différents degrés par les gens qui résistent activement et expriment leur volonté de se battre contre les conditions imposées par l’État et le Capital.

Durant la grève générale du 11 mai à Athènes, une fois de plus des milliers de manifestant-e-s ont marché et ont exprimé leur opposition aux nouvelles mesures antisociales du gouvernement grec qui affectent les travailleuses et travailleurs et la majorité de la population. Durant la manifestation, alors qu’une grande partie des manifestant-e-s étaient passé-e-s devant le parlement et se dirigeaient vers la fin du trajet, les policiers ont attaqué, brutalement et sans qu’il n’y ait aucune provocation, le bloc le plus radical de manifestant-e-s – les anarchistes et antiautoritaires, les assemblées de quartier, les militant-e-s syndicaux de base et la gauche extraparlementaire – les frappant avec une sauvagerie sans précédent et tirant sur elles et eux des centaines de grenade lacrymogène, jusqu’à ce que ce bloc se disperse. Plus d’une centaine de manifestant-e-s furent hospitalisé-e-s, et plusieurs durent subir des chirurgies, tellement leurs blessures étaient graves.

Le Camarade Yannis est le manifestant dont la condition de santé est actuellement la plus critique. Ayant souffert d’une attaque meurtrière par les policiers qui lui ont occasionné de très sévères blessures à la tête, il a été transféré à l’hôpital dans une condition antemortem (avant la mort) – selon le rapport médical paru plus tard. Après que les docteurs ont établi la largeur des hémorragies internes de la tête, il fut immédiatement envoyé en chirurgie; il a été intubé aux soins intensifs depuis. Sa situation demeure critique mais stable, bien que sa vie et sa santé soit toujours en danger.

Il est évident que ces attaques meurtrières contre des grévistes manifestant le mercredi 11 mai avaient un seul but : d’intimider les gens et tou-te-s celles et ceux qui résistent aux attaques du Pouvoir et de l’État capitaliste. L’acte visait à servir d’exemple pour assurer la soumission des gens et semblait envoyer le message suivant : restez chez vous, calmes et discipliné-e-s.

Au sein de ce processus, l’État a récemment enrôlé de plus en plus de militant-e-s de la droite et/ou des rejetons paraétatiques. Un éruption de violences racistes s’est récemment propagé à travers le pays, et a atteint un point culminant la semaine dernière. À la lumière du meurtre de sang froid d’un résident du centre d’Athènes dans l’intention de le cambrioler, pour lequel les immigrant-e-s ont été accusé-e-s comme responsables, un pogrom sans précédent contre les immigrant-e-s a été lancé. Des groupes de fascistes organisés et/ou autonomes, de racistes et de militant-e-s de l’extrême-droite ont pris l’opportunité pour se rassembler tous les soirs pour attaquer les immigrant-e-s, en blessant de nombreuses et nombreux et tuant vraisemblablement une personne ayant immigré pour des raisons économiques. Au même moment, les néo-nazis, de concert avec la police, ont aussi attaqué les squats du centre de la ville, amenant nos camarades à devoir se défendre au risque de leur vie contre la brutalité de la police et des fascistes.

La gravité de la situation est évidente. Une fois que la société accepte une attaque sans précédent sur ses conditions de vie matérielles, les éléments politiques les plus radicaux – dont le milieu anarchiste fait parti – subit les attaques de la police et des fascistes (au sens littéral cette fois-ci, si l’on considère la rage meurtrière de ces derniers).

Voilà la raison pour laquelle nous appelons avec urgence à la solidarité internationale!

La Solidarité a toujours été l’une des valeurs clés des anarchistes. Nous comptons toujours sur la solidarité pour supporter nos luttes et résister contre la logique d’isolation et de repli dans la vie privée promue par le pouvoir étatique, tout comme contre la condition capitaliste d’individualisation et de démantèlement de la notion collective.

Maintenant que la société grecque et le prolétariat subissent la pression avec une détérioration sans précédent des conditions de vie, maintenant que les anarchistes souffrent d’une telle oppression qui prend actuellement les dimensions de tentatives de meurtre, maintenant que le milieu politique anarchiste devient la cible de la violence de l’État et de menaces fascistes, nous devons pouvoir voir nos camarades partout dans le monde appeler à des actions et se lever en solidarité avec notre lutte; en organisant des événements, des manifestations, des marches, en écrivant des textes, en réalisant des actions; tout ce que les camarades sentiront comme approprié-e; toute expression de solidarité révolutionnaire que seul-e-s les anarchistes connaissent et souhaitent démontrer, revitalisera notre esprit et renforcera nos luttes.

Avec nos salutations fraternelles,

Le Groupe de communistes libertaires (Athènes)
Journal Eutopia

*Traduction du Blogue du Collectif Emma Goldman

Consultez également ces liens pour plus d’informations:
http://en.contrainfo.espiv.net/ Informations additionnelles sur les événements en Grèce
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_...88989 vidéo: la police attaque la manifestation
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_...90982 vidéo: les fascistes, de concert avec la police, attaquent des immigrant-e-s
http://www.demotix.com/photo/688561/demonstration-stabb...ns-ri photos: les nazis attaquent des immigrant-e-s
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_...88923 photos: la police attaque la manifestation
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_...89018 photos: la police attaque la manifestation
http://athens.indymedia.org/front.php3?lang=el&article_...89114 photos: la police attaque la manifestation

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Neste 8 de Março, levantamos mais uma vez a nossa voz e os nossos punhos pela vida das mulheres!
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]