user preferences

New Events

Amérique centrale / Caraïbes

no event posted in the last week

Martelly désigne comme Premier ministre l’homme auquel Jodel Chamblain droit sa liberté

category amérique centrale / caraïbes | anti-fascisme | presse non anarchiste author Sunday July 10, 2011 02:40author by Elsie Haas Report this post to the editors

Bel bagay !

Jodel Chamblain vous ne connaissez pas ?

Il suffit de googliser son nom.

Inculpé dans l’assassinat d’Izmery et du massacre des paysans de Raboteau. Gousse, à l’époque ministre de la Justice, a justifié le fait que Chamblain reparte libre du tribunal par sa particiaption en tant que mercenaire aux exactions de 2004 contre la population.

Exactions dont l'objectif principal était de semer le désordre, la violence et la peur. Créer le chaos afin de légitimer le coup d’Etat de 2004.

Aussi simple que ça.

Une recette de l'extrême droite dans tous les pays.

Ben oui, c’est comme ça que ça s’est passé.

Pour les détails, prière de s'adresser aux ambassades étrangères impliquées et à Wikileaks.
Chamblain est devenu l’un des gardes du corps du dictateur et fils de dictateur Duvalier JCL, depuis son retour en Haïti.

Des individus ont porté plainte contre Duvalier JCL.

·Récemment en visite en Haïti la haut-commissaire adjoint aux droits de ll’homme en Haïti a déclaré :

« Je pense que c’est nécessaire de poursuivre monsieur Duvalier pour ce qui a été une période assez sombre de l’histoire de ce pays ».

Or Gousse fait partie de la famille d’extrême droite en Haïti qui a tout fait pour boycotter le processus démocratique initié en 1986 (violences, crimes, coup d’Etat, kidnappings, vols, trafics de drogue et trafic d’êtres humains).

Ce monsieur Gousse avait une manière tellement particulière d'appliquer la justice que même un Noriega, grand faucon de la droite aux USA, s'en était inquiété.

Ce n'est pas peu dire.

Or, il est bruit également que ce même Gousse dont le père était un grand duvaliériste aurait quelques liens familiaux avec les Duvalier.

Or, juger Duvalier c’est lever le voile sur la réalité cachée de bien des messieurs et dames qui ont barboté dans le marigot puant de la papadocratie et qui se présentent aujourd’hui comme des petits saints en attente de canonisation.

Or, ces "petits saints"auxquels on donnerait le bon dieu sans confession sont très nombreux dans l’entourage même du président.

Si on commence à aller à la pêche… comme Wikileaks le fait, on peut s’attendre à ce que la ligne ramène du gros poisson.

Ne dit-on pas que le poisson pourrit par la tête ?

D’où l’importance d’avoir à la tête du gouvernement d'un personnage qui garantisse que la justice ne passera pas.

Du moins, quand elle vise les hommes de main de la papadocratie.

Cette technique d'obstruction de la justice en plaçant des hommes étroitement liés au pouvoir à des postes stratégiques n'est pas spécifique à Haïti. Au contraire, le modèle est importé.

L'exemple vient de certaines démocraties occidentales amies d'Haïti.

Suivez mon regard...

Martelly, on le concoit a ses raisons : faut remercier et faire plaisir à la famille qui a financé sa campagne électorale et qui le balade en jet privé.

Mais quelles seraient celles des USA ?

This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
George Floyd: one death too many in the “land of the free”
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]