user preferences

New Events

Afrique du Nord

no event posted in the last week

La rue égyptienne plus forte que les urnes

category afrique du nord | luttes dans la communauté | article de fond author Tuesday July 09, 2013 15:34author by Alternative libertaire - AL Report this post to the editors

featured image

Deux ans et demi après l'éviction d'Hosni Moubarak la rue égyptienne a de nouveau parlé. Mohamed Morsi a été chassé du pouvoir après un an de règne et quatre jours de manifestations d'une ampleur inégalée dans l'histoire du pays.

Les Égyptiens et les Égyptiennes sont venu-e-s rappeler au monde qu'une élection n'est pas un chèque en blanc qui délie les représentants de toute contrainte. La démocratie réelle implique un contrôle des mandats par les mandants et cela ne serait rien sans la possibilité de révoquer ceux qui ont trahi leur mandat. Aucune constitution n'accorde ce pouvoir aux travailleurs (en dehors de quelques « référendums révocatoires » à la sauce chaviste) : les classes dominantes auraient bien trop peur de la spirale démocratique que cela pourrait entraîner à leurs dépens.

[English] [Castellano] [Italiano] [Ελληνικά ] [Português]

À lire aussi :


La rue égyptienne plus forte que les urnes


Deux ans et demi après l'éviction d'Hosni Moubarak la rue égyptienne a de nouveau parlé. Mohamed Morsi a été chassé du pouvoir après un an de règne et quatre jours de manifestations d'une ampleur inégalée dans l'histoire du pays. Les Égyptiens et les Égyptiennes sont venu-e-s rappeler au monde qu'une élection n'est pas un chèque en blanc qui délie les représentants de toute contrainte. La démocratie réelle implique un contrôle des mandats par les mandants et cela ne serait rien sans la possibilité de révoquer ceux qui ont trahi leur mandat. Aucune constitution n'accorde ce pouvoir aux travailleurs (en dehors de quelques « référendums révocatoires » à la sauce chaviste) : les classes dominantes auraient bien trop peur de la spirale démocratique que cela pourrait entraîner à leurs dépens. Au-delà des constitutions, au-delà des lois, au-delà de la « légitimité démocratique » supposée des élections, les travailleurs et travailleuses d’Égypte se sont réapproprié leur destin par la mobilisation collective et révolutionnaire. Que nos chefaillons occidentaux en prennent de la graine, et que cela donne des idées aux travailleurs et travailleuses du monde entier !

Cependant, cette seconde révolution prend avec l'intervention de l'armée dans l'éviction finale de Morsi des accents de coup d’État. Si les militaires n'ont fait qu'entériner une issue rendue inéluctable par la rue, cela a une portée symbolique désastreuse. Au-delà du symbole, les militaires sont en bonne place pour une reprise autoritaire du pouvoir et un retour à un régime proche de celui que la rue avait chassé il y a deux ans et demi. Détenteurs d'une large part des richesses du pays (35 % du PIB), les militaires ont hâte de pouvoir reprendre intégralement le contrôle du pouvoir politique qui est le gage de la pérennité de leur empire économique, sans prise en compte des intérêts des travailleurs et des travailleuses.

Alternative libertaire soutient les mouvements sociaux égyptiens et l'ensemble des forces progressistes dans la bataille contre les islamistes et l'armée pour faire advenir en Égypte la liberté, l'égalité sociale et une véritable démocratie fondée sur des pouvoirs populaires.

Alternative libertaire

le 4 juillet 2013

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
E

Afrique du Nord | Luttes dans la communauté | fr

Mon 28 Jul, 16:16

browse text browse image

r02.jpg imageDéclaration finale de la rencontre internationale 18:32 Fri 14 Oct by Rencontre internationale de luttes en Tunisie 0 comments

Nous, étudiants, travailleurs précaires, chômeurs, activistes et militants d’Europe et d’Afrique du Nord, nous sommes rencontrés en Tunisie au meeting transnational “Réseau de luttes ” du 29 septembre au 2 octobre 2011. [Italiano]

0129_egip2_ml.jpg imageTunisie, Egypte, Algérie, Jordanie, Yémen… 05:37 Sun 30 Jan by Secrétariat international 1 comments

La vague de contestation née à Sidi Bouzid le 17 décembre ne cesse de grossir. Provoquée par le geste de désespoir de Mohamed Bouazizi, elle redonne l’espoir d’un monde meilleur à des millions de personnes dans un nombre croissant de pays arabes. Après les émeutes en Algérie et en Libye en début de mois, ce sont maintenant l’Égypte, la Jordanie et le Yémen qui connaissent à leur tour des mouvements sociaux d’ampleur. Ce n’est pas étonnant, car au-delà des particularités propres à chaque pays, ils partagent des caractéristiques fondamentales : la pauvreté d’une majorité de la population, lourdement aggravée par la crise, et des régimes autoritaires plus ou moins brutaux qui ont toujours accaparé les richesses. [English] [Ελληνικά] [Italiano]

imageMaroc: «Makhzen dégage!», où en est-on? Apr 05 by Ghassan El Primo et Marouane Taharouri 0 comments

La contestation engagée depuis un an a connu des hauts et des bas, avec une répression toujours d’actualité. Face à des institutions royales bloquées, l’opposition de rue persiste, avec un renouveau féministe et l’apparition d’un courant libertaire.

imageDéclaration finale de la rencontre internationale Oct 14 0 comments

Nous, étudiants, travailleurs précaires, chômeurs, activistes et militants d’Europe et d’Afrique du Nord, nous sommes rencontrés en Tunisie au meeting transnational “Réseau de luttes ” du 29 septembre au 2 octobre 2011. [Italiano]

imageTunisie, Egypte, Algérie, Jordanie, Yémen… Jan 30 Alternative libertaire 1 comments

La vague de contestation née à Sidi Bouzid le 17 décembre ne cesse de grossir. Provoquée par le geste de désespoir de Mohamed Bouazizi, elle redonne l’espoir d’un monde meilleur à des millions de personnes dans un nombre croissant de pays arabes. Après les émeutes en Algérie et en Libye en début de mois, ce sont maintenant l’Égypte, la Jordanie et le Yémen qui connaissent à leur tour des mouvements sociaux d’ampleur. Ce n’est pas étonnant, car au-delà des particularités propres à chaque pays, ils partagent des caractéristiques fondamentales : la pauvreté d’une majorité de la population, lourdement aggravée par la crise, et des régimes autoritaires plus ou moins brutaux qui ont toujours accaparé les richesses. [English] [Ελληνικά] [Italiano]

© 2005-2014 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]