user preferences

New Events

France / Belgique / Luxembourg

no event posted in the last week

Non à l'état d'urgence permanent !

category france / belgique / luxembourg | divers | opinion / analyse author Monday December 19, 2016 13:57author by Relations Extérieures de la CGA - Coordination des Groupes Anarchistes Report this post to the editors

Communiqué de la CGA suite à la cinquième prolongation de l'état d'urgence en France.

etaturgence3.jpg

L'état d'urgence vient d'être prolongé, et ce jusqu'au 15 juillet 2017.

Avec cette cinquième prolongation depuis le 13 novembre 2015, l'État pérennise un régime d'exception hautement liberticide. Au 15 juillet, cela fera 20 mois, soit plus d'un an et demi, que nous vivrons sous état d'urgence. Sans compter que la loi Urvoas, adoptée en mai dernier, a déjà intégré dans le droit commun une partie des mesures spécifiques à l'état d'exception. Nous devons refuser cette dangereuse banalisation de la restriction de nos libertés soumises à l'arbitraire du pouvoir politique et de sa police.

Au cours de l'été dernier, nous avons dramatiquement constaté que l'application de l'état d'urgence n'a pas empêché des attentats d'être commis. En revanche, il a bel et bien permis de rendre illégales un certain nombre de manifestations (en solidarité aux migrant-e-s, contre la COP 21, contre la loi travail, etc.), de prononcer des interdictions de manifester et/ou des assignations à résidence de militant-e-s, d'entretenir un climat raciste où les musulman-e-s et supposé-e-s tel-le-s sont stigmatisé-e-s, avec des milliers de perquisitions administratives de jour comme de nuit dans les quartiers populaires, la plupart sans justification. Et il a installé l'armée dans nos rues.
S'il est vrai que toutes les dispositions de l'état d'urgence n'ont pas été appliquées, c'est bien parce que les réactions contre celui-ci ont été larges et fortes ; nous ne devons donc pas cesser notre vigilance. Surtout, accepter le maintien de l'état d'urgence, c'est permettre à l'État de se servir de ces mesures quand bon lui semble. Dans un contexte électoral qui favorise la surenchère sécuritaire, on ne peut qu'être inquiet-ète de laisser se perpétuer un arsenal législatif aussi liberticide. Quel-le que soit le gagnant ou la gagnante des élections présidentielles, les régressions sociales sortiront des urnes, et certainement avec rapidité et brusquerie. Laisser l'État disposer d'un socle légal pour réprimer toute velléité de résistance est dangereux.

L'ensemble des travailleurs-euses et précaires doit se sentir concerné par ces atteintes à nos libertés, car l'état d'exception permanent n'est pas qu'une mesure sécuritaire de plus. Au-delà se joue la fin d'un état de fait, arraché par plus d'un siècle de luttes qui avaient contraint la démocratie bourgeoise à acheter la paix sociale, en échangeant la domination de quelques uns sur tou-te-s les autres contre un minimum de redistribution des richesses produites, et contre la liberté, précaire, certes, d'affirmer son opposition.

Cela fait plusieurs années maintenant que lois anti-sociales et mesures sécuritaires s'empilent, détruisant brique par brique ce qui avait été conquis. Mais l'accélération des attaques, toujours plus profondes, tant sur les droits sociaux que sur les libertés, opère un basculement qui laisse entrevoir un changement de régime, porteur en germe d'un niveau de violence sociale et politique comme la France n'en avait pas connu depuis des décennies. Ce sont nos luttes, et ce sont nos vies qui sont menacées. Le pire n'est jamais certain, alors ne nous y trompons pas. Si la classe dominante peut se permettre aujourd'hui de se passer de contreparties, aussi insatisfaisantes soient-elles, c'est qu'elle ne craint plus un rapport de force qui s'est trop estompé. La période est difficile, mais il doit y avoir de vieux chemins à emprunter à nouveau, de nouvelles formes à inventer, car seules les luttes collectives pourront nous offrir des perspectives émancipatrices à l'opposé de l'abîme que l'on nous promet.

Nous devons donc continuer à dénoncer et combattre l'état d'urgence et l'ensemble des mesures sécuritaires et antisociales qui avancent main dans la main, mais au-delà nous devons dénoncer l'État en tant que tel, car il est le garant et le bras armé des intérêts de la classe dominante. Quand ses pouvoirs augmentent, nos libertés diminuent. Face à lui, construisons et affirmons une solidarité de classe sur le terrain social et non sur celui des urnes, développons l'auto-organisation des luttes !

Le 18 décembre 2016,
les Relations Extérieures de la CGA

author by Alternativa Libertaria/fdca - Ufficio Relazioni Internazionalipublication date Thu Dec 29, 2016 01:21Report this post to the editors

Francia: no allo stato d'emergenza permanente!
Lo stato d'emergenza è stato prorogato fino al 15 luglio 2017.

Con questa proroga, la quinta dal 13 novembre 2015, lo Stato rende permanente un regime d'emergenza pesantemente liberticida. Fino al 15 luglio 2017, cioè 20 mesi, per più di un anno e mezzo, vivremo sotto lo stato d'emergenza. Senza contare che la legge Urvoas, approvata lo scorso maggio ha già integrato nel codice penale una parte delle misure tipiche dello stato d'emergenza. Occorre respingere questa pericolosa banalizzazione della restrizione delle nostre libertà lasciata all'arbitrio del potere politico e della polizia.

Nel corso dell'estate scorsa, abbiamo potuto drammaticamente constatare come l'applicazione dello stato d'emergenza non abbia impedito che fossero commessi degli attentati. In compenso, la sua applicazione ha permesso di rendere illegali un certo numero di manifestazioni (in solidarietà con i migranti, contro la COP 21, contro la legge sul lavoro, etc.), di emettere divieti di manifestare e/o di obbligo di residenza per i militanti, di sviluppare un clima di razzismo in cui i musulmani o supposti tali sono perseguitati con migliaia di controlli amministrativi, di giorno e di notte, nei quartieri popolari, nella maggior parte dei casi senza giustificazione alcuna. Lo stato d'emergenza ha portato l'esercito nelle strade.
Se è vero che non tutte le misure dello stato d'emergenza sono state applicate, lo si deve alla risposta ampia e forte del movimento; occorre non far venir meno la nostra vigilanza. Soprattutto, accettare il mantenimento dello stato d'emergenza significa permettere allo Stato di ricorrere a queste misure quando più gli fa comodo. In un contesto elettorale che favorisce la corsa securitaria, non può che inquietare tutti noi il perpetuarsi di un arsenale legislativo così liberticida. Quale che sia il vincitore delle elezioni presidenziali, dalle urne uscirà un rapido e brusco segnale di regressione sociale. E' pericoloso lasciare che lo Stato possa disporre di una base legale per reprimere ogni velleità di resistenza.

L'insieme dei/lle lavoratori/tricie dei/lle precar* non può che essere preoccupato per questi attentati alle nostre libertà, perchè lo stato d'emergenza non è che una misura securitaria in più. Dopo di che è in gioco la fine di uno stato di fatto, conquistato in più di un secolo di lotte che avevano costretto la democrazia borghese ad accettare la pace sociale, scambiando la dominazione di una minoranza sulla maggioranza contro un minimo di redistribuzione della ricchezza prodotta e contro la libertà, precaria, certamente, della maggioranza di affermare la propria opposizione.

Sono diversi anni che vengono adottate leggi anti-sociali e misure securitarie che hanno distrutto, pezzo a pezzo, ciò che avevamo conquistato. Ma l'accelerazione di questi attacchi, sempre più in profondità, sia sul versante dei diritti sociali che su quello delle libertà, ha operato un ribaltamento che lascia intravedere un cambio di regime, che porta in grembo un livello di violenza sociale e politica quale la Francia non vive da decenni. Ciò che è sotto minaccia sono le nostre lotte e le nostre vite. Se il peggio deve ancora arrivare, vuol dire che non ci stiamo sbagliando. Se la classe dominante si può oggi permettere di accontentarsi di contropartite anche insoddisfacenti, è perchè non teme più un rapporto di forza ormai troppo indebolito. E' un periodo difficile, ma dobbiamo riprendere vecchi percorsi, inventare nuove forme, perchè solo le lotte collettive potranno offrirci le prospettive di emancipazione per opporci all'abisso che si sta aprendo sotto di noi.

Occorre dunque continuare a denunciare e combattere lo stato d'emergenza e l'insieme delle misure securitarie ed antisociali che avanzano mano a mano, ma dobbiamo anche denunciare lo Stato in quanto tale, perchè esso è il garante ed il braccio armato degli interessi della classe dominante. Quando il suo potere aumenta, le nostre libertà diminuiscono. Contro lo Stato, costruiamo ed affermiamo la solidarietà di classe su basi sociali e non su basi elettorali, sviluppiamo l'auto-organizzazione delle lotte!

18 dicembre 2016,
Relazioni Esterne della CGA

(traduzione a cura di AL/fdca - Ufficio Relazioni Internazionali)

 
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Front page

Aodhan Ó Ríordáin: Playing The Big Man in America

Nós anarquistas saudamos o 8 de março: dia internacional de luta e resistência das mulheres!

Özgürlüğümüz Mücadelemizdedir

IWD 2017: Celebrating a new revolution

Solidarité avec Théo et toutes les victimes des violences policières ! Non à la loi « Sécurité Publique » !

Solidaridad y Defensa de las Comunidades Frente al Avance del Paramilitarismo en el Cauca

A Conservative Threat Offers New Opportunities for Working Class Feminism

De las colectivizaciones al 15M: 80 años de lucha por la autogestión en España

False hope, broken promises: Obama’s belligerent legacy

Primer encuentro feminista Solidaridad – Federación Comunista Libertaria

Devrimci Anarşist Tutsak Umut Fırat Süvarioğulları Açlık Grevinin 39 Gününde

The Fall of Aleppo

Italia - Ricostruire opposizione sociale organizzata dal basso. Costruire un progetto collettivo per l’alternativa libertaria.

Recordando a César Roa, luchador de la caña

Prison Sentence to Managing Editor of Anarchist Meydan Newspaper in Turkey

Liberación de la Uma Kiwe, autonomía y territorio: una mirada libertaria para la comprensión de la lucha nasa

Misunderstanding syndicalism

American Anarchist and Wobbly killed by Turkey while fighting ISIS in Rojava

Devlet Tecavüzdür

Attaque fasciste sur la Croix Rousse et contre la librairie libertaire la Plume Noire

Red November, Black November – An Anarchist Response to the Election

Resistance at Standing Rock

1986-2016: 30° anniversario di Alternativa Libertaria/fdca

El feminismo es cuestión de vida o muerte

France / Belgique / Luxembourg | Divers | fr

Fri 24 Mar, 09:16

browse text browse image

textRefusons la spirale de la guerre ! 22:29 Sun 24 Jul by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

Communiqué de la CGA, juillet 2016

p_28_11_2015.jpeg imageNon à l'état d'urgence et aux mesures sécuritaires ! Ne laissons pas un régime autoritaire s'install... 04:51 Wed 20 Jan by Relations Extérieures de la CGA 0 comments

La Coordination des Groupes Anarchistes appelle à se mobiliser contre l'état d'urgence, son inscription dans la Constitution, et la nouvelle loi antiterroriste qui sera présentée début février en conseil des ministres.
Nous appelons à renforcer les initiatives qui s'opposent à ces mesures liberticides, et à faire de la journée nationale du 30 janvier 2016 une réussite pour permettre à la contestation de s'étendre et créer un rapport de force suffisant pour faire reculer l'État.

parisattacksbody.jpg imageVotre peine est notre peine, votre rage est notre rage 23:45 Sun 15 Nov by Devrimci Anarşist Faaliyet 0 comments

Le 13 novembre , plus de 127 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessées dans plusieurs quartiers parisiens, à la suite d’attaques coordonnées de Daech à l’arme automatique et à l’explosif. Les assassins de Daech continuent de tuer, loin du Moyen-Orient et de l’Anatolie. Ce massacre montre clairement que la terreur Daech ne connaît pas de frontières.

[English]

ob_920050_logocgtrougeetnoire.jpg imageAttentats: Qui sème la guerre récolte la mort 23:34 Sun 15 Nov by Communistes Libertaires de la CGT 0 comments

Notre premier sentiment nous porte à exprimer notre horreur devant des actes abjects et notre solidarité avec les victimes et leurs familles. Mais ce sentiment ne peut pas nous empêcher de réfléchir. Depuis des années, nos gouvernements mènent des guerres au Moyen-Orient et en Afrique (Irak, Libye, Mali, Syrie...). Les armées de notre pays sèment la mort au nom d'intérêts économiques liés au pétrole et à des motifs de puissance ex-coloniale. Ce sont bien ces interventions de l'impérialisme français qui ramènent brutalement la guerre en plein Paris. Avec son lot de victimes innocentes qui payent pour les aventures au parfum colonial de nos gouvernements.

arton28556ba7.jpg imageTrop de morts dans vos guerres: ne tuez pas nos libertés en plus 23:24 Sun 15 Nov by Collectif Alternative Libertaire Seine-Saint-Denis 0 comments

Le Collectif Alternative libertaire Seine-Saint-Denis condamne les meurtres aveugles perpétrés le 13 novembre à Paris et à Saint-Denis et soutient les victimes et leurs proches. Tuer au hasard des personnes à un concert ou dans un restaurant ne relève pas de la politique: il s’agit d’actes lâches et inhumains.

franceshooting.jpg imageLeurs guerres, nos mort·e·s 23:11 Sun 15 Nov by Coordination des Groupes Anarchistes - Région Parisienne 0 comments

Face aux violences fascistes d’où qu’elles viennent, nous opposons notre solidarité entre exploité·e·s et notre organisation sur des bases de classe : notre colère se porte contre les dirigeants et responsables. Pour nous, pas d’unité nationale possible : jamais les exploité·e·s ne pourront s’unir avec les gouvernements responsables des guerres et de la misère. Du fait de leur ingérence au Moyen-Orient, les États occidentaux portent une responsabilité face à l’essor et l’émergence des mouvances fascistes. Nous appelons à la solidarité de classe, l’unité populaire des minorités nationales, des exploité·e·s, des travailleurs/travailleuses, avec ou sans emploi, en formation ou non.

En manif. le 22 septembre 2010. © Sébastien/AL Paris nord-est imageHommage : Serge Torrano 19:08 Sun 31 May by Commission internationale A.L. 0 comments

Nous avons appris avec stupeur et beaucoup de chagrin le décès de Serge Torrano, le 30 mars 2015, à l'hôpital d'Agen. Serge était un syndicaliste SUD-Rail de la première heure, un militant communiste libertaire « historique », et un compagnon de route d'Alternative libertaire.

marinaleda.jpg imagePour en finir avec l’austérité : Révolution ! Autogestion ! 18:35 Wed 15 May by CAL Angers 0 comments

Le mercredi 22 mai aura lieu une projection-débat autour de l’expérience du village andalou de Marinaleda, sur l’autogestion et la démocratie directe comme alternatives au capitalisme pour transformer la société. Car si des expériences autogestionnaires ont déjà eu lieue dans le passé, il est intéressant de voir comment les nouvelles se sont adaptées à l’évolution de notre société. Après la projection, les participant-es sont invités à participer au débat portant sur les moyens de faire vivre l’autogestion aujourd’hui. Rendez-vous le mercredi 22 mai à 20h30 à l’Etincelle, 26rue Maillé à Angers.

alternative_libertaire_1.gif imageEt maintenant? 20:04 Wed 09 May by Alternative Libertaire 0 comments

L’appétit carnassier d’un système capitaliste toujours plus avide de profits, quitte à détruire l’écosystème, met la planète en lambeaux.

La crise économique, financière, sociale et écologique a de sérieux airs de crise de civilisation.

logo_cnt.jpg imageCher Père Noël 12:37 Sat 24 Dec by Secrétariat Relations Médias de la CNT 0 comments

Cette année, je souhaiterais...
- L’annulation de la dette dont les seuls responsables sont le patronat et le gouvernement, et L’arrêt de toutes les exonérations des charges patronales ;
- L’arrêt de tous les licenciements, qui jettent dans la misère des familles entières...

more >>

textLe 15 septembre et après : on n'a pas d'autres choix que de lutter ! Sep 10 by Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

Sans surprise, le gouvernement a fait adopter, via un troisième 49.3, la « loi travail » au cœur de l'été.
Quelques initiatives pour lutter contre cette loi ont perduré durant l'été à travers l'hexagone. Mais le 15 septembre est la première date nationale de mobilisation appelée par l'intersyndicale. Chant du cygne de la lutte ou reprise d'une mobilisation inédite de plusieurs mois, l'enjeu est de taille.
Aussi nous devons nous emparer de cette date pour en faire une réussite, en étant dans la grève et en manifestant.

imageFrance : Après le 9 avril, après le 1er mai, augmentons la pression ! May 01 by Commission internationale A.L. 0 comments

Nous étions plus de 300.000 à manifester le 9 avril pour combattre la loi des patrons que nous impose un gouvernement qui n’a de socialiste que le nom. Mais ça ne suffira pas. Ce qu’il nous faut, c’est un mouvement d’ensemble, sans attendre 2017, car c’est par nos luttes qu’on pourra changer les choses.

image2014 en Belgique Dec 28 by Commission internationale AL 0 comments

L’année s’achève et nous donne l’occasion de dresser un bilan. Qu’avons-nous vu ?
Nous avons vu notre pays, d’ordinaire si tranquille, vibrer sur ses fondations. Une alliance de circonstance réunissant le patronat, ses suppôts politiciens et le mouvement national flamand est parvenue à mettre en place un gouvernement droitier et répressif comme on n’en avait plus connu depuis des décennies. Le temps des coalitions tripartites traditionnelles, regroupant sociaux-libéraux, démocrates-chrétiennes et libéraux, est révolu. Depuis les bancs de l’opposition, Parti Socialiste (PS) crie, à qui veut bien l’entendre, que Martens-Gol est de retour ! Cette majorité, en place de 1981 à 1987, avait réalisé la première grande vague de réformes néo-libérales dans notre pays sur fond d’un essoufflement des mouvements sociaux.

imageMatin brun? Feb 02 by Alternative Libertaire 0 comments

Edito "Alternative Libertaire" janvier 2013

text[France] Déclaration commune de partis et organisations de gauche en défense des retraites Feb 25 by Secrétariat aux relations extérieures 0 comments

Nicolas Sarkozy a confirmé son obstination à de réformer le système des retraites, lors du troisième sommet social qui s’est réuni le lundi 15 février. Même si le contenu de cette contre-réforme n’est pas encore connu, différentes pistes de régression sont dessinées. En particulier, les deux plus importantes sont l’allongement de la durée de cotisation et le recul de l’âge légal du départ à la retraite.

more >>

imageNon à l'état d'urgence et aux mesures sécuritaires ! Ne laissons pas un régime autoritaire s'install... Jan 20 Coordination des Groupes Anarchistes 0 comments

La Coordination des Groupes Anarchistes appelle à se mobiliser contre l'état d'urgence, son inscription dans la Constitution, et la nouvelle loi antiterroriste qui sera présentée début février en conseil des ministres.
Nous appelons à renforcer les initiatives qui s'opposent à ces mesures liberticides, et à faire de la journée nationale du 30 janvier 2016 une réussite pour permettre à la contestation de s'étendre et créer un rapport de force suffisant pour faire reculer l'État.

imageVotre peine est notre peine, votre rage est notre rage Nov 15 DAF 0 comments

Le 13 novembre , plus de 127 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessées dans plusieurs quartiers parisiens, à la suite d’attaques coordonnées de Daech à l’arme automatique et à l’explosif. Les assassins de Daech continuent de tuer, loin du Moyen-Orient et de l’Anatolie. Ce massacre montre clairement que la terreur Daech ne connaît pas de frontières.

[English]

imageAttentats: Qui sème la guerre récolte la mort Nov 15 Communistes Libertaires de la CGT 0 comments

Notre premier sentiment nous porte à exprimer notre horreur devant des actes abjects et notre solidarité avec les victimes et leurs familles. Mais ce sentiment ne peut pas nous empêcher de réfléchir. Depuis des années, nos gouvernements mènent des guerres au Moyen-Orient et en Afrique (Irak, Libye, Mali, Syrie...). Les armées de notre pays sèment la mort au nom d'intérêts économiques liés au pétrole et à des motifs de puissance ex-coloniale. Ce sont bien ces interventions de l'impérialisme français qui ramènent brutalement la guerre en plein Paris. Avec son lot de victimes innocentes qui payent pour les aventures au parfum colonial de nos gouvernements.

imageTrop de morts dans vos guerres: ne tuez pas nos libertés en plus Nov 15 CAL 93 0 comments

Le Collectif Alternative libertaire Seine-Saint-Denis condamne les meurtres aveugles perpétrés le 13 novembre à Paris et à Saint-Denis et soutient les victimes et leurs proches. Tuer au hasard des personnes à un concert ou dans un restaurant ne relève pas de la politique: il s’agit d’actes lâches et inhumains.

imageLeurs guerres, nos mort·e·s Nov 15 CGA-RP 0 comments

Face aux violences fascistes d’où qu’elles viennent, nous opposons notre solidarité entre exploité·e·s et notre organisation sur des bases de classe : notre colère se porte contre les dirigeants et responsables. Pour nous, pas d’unité nationale possible : jamais les exploité·e·s ne pourront s’unir avec les gouvernements responsables des guerres et de la misère. Du fait de leur ingérence au Moyen-Orient, les États occidentaux portent une responsabilité face à l’essor et l’émergence des mouvances fascistes. Nous appelons à la solidarité de classe, l’unité populaire des minorités nationales, des exploité·e·s, des travailleurs/travailleuses, avec ou sans emploi, en formation ou non.

more >>
© 2005-2017 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]