preferenze utente

cerca nell'archivio del sito Cerca cerca nell'archivio del sito


Search comments

ricerca avanzata

Nuovi eventi

Machrek / Arabie / Irak

nessun evento segnalato nell'ultima settimana

Les États en guerre contre les peuples subiront la défaite

category machrek / arabie / irak | impérialisme / guerre | communiqué de presse author giovedì gennaio 25, 2018 20:52author by DAF Segnalare questo messaggio alla redazione

Afrîn appartient aux peuples d’Afrîn. Les peuples vivant dans le canton d’Afrîn sont nés sur ces terres et vont mourir sur celles-ci. Vivre là-bas n’a rien à voir avec un quelconque plan ou programme. Ils ne vivent pas dans le canton d’Afrîn dans un but stratégique. Afrîn, pour eux, est l’eau, le pain, la nourriture, le jeu, l’histoire, l’amitié, la camaraderie, l’amour, la rue, la maison, le voisinage. Mais pour l’État, ce n’est qu’une stratégie. Une stratégie dénuée de souci pour la terre d’Afrîn ou ses peuples. [Türkçe] [English][Castellano] [Ελληνικά] [Italiano]
df0c1da5b22e4a8fbe74d256ebb68e2a_2.jpg


Afrîn appartient aux peuples d’Afrîn. Les peuples vivant dans le canton d’Afrîn sont nés sur ces terres et vont mourir sur celles-ci. Vivre là-bas n’a rien à voir avec un quelconque plan ou programme. Ils ne vivent pas dans le canton d’Afrîn dans un but stratégique. Afrîn, pour eux, est l’eau, le pain, la nourriture, le jeu, l’histoire, l’amitié, la camaraderie, l’amour, la rue, la maison, le voisinage. Mais pour l’État, ce n’est qu’une stratégie. Une stratégie dénuée de souci pour la terre d’Afrîn ou ses peuples.

L’agression militaire sur le canton d’Afrîn, c’est une stratégie de la Guerre de l’Énergie qui a résulté en le démantèlement de la Syrie et qui fera le démantèlement de plusieurs États de la région. Les États créent l’illusion qu’elles font ces guerres « pour leurs citoyens et citoyennes ». Elles produisent une propagande nationaliste conservatrice pour convaincre les habitants et habitantes de ces idées fausses. Ce besoin est inévitable autant à l’intérieur qu’à l’extérieur des États. Alors qu’elle est nécessaire pour les élections à l’intérieur, elle est utile pour les tables de négociation à l’extérieur. Les dirigeants qui prennent part au processus commercial avec notamment l’extraction, le transport et la vente des ressources énergétiques utilisent toutes leurs ressources pour accroître leurs profits. Dans ces discussions où le nombre de fusils, de tanks et d’avions de guerre est important, le nombre de soldats prend une place capitale. Un soldat n’est pas différent qu’une marchandise. Voilà comment l’illusion nationaliste conservatrice est produite.

Qui joindrait une guerre pour que certains fassent plus de profits? Qui combattrait pour de l’essence, qui est toujours vendue par les États ou les compagnies un peu partout, une goutte de laquelle coûte davantage que le pain? Nous, ceux et celles qui vivons la montée des prix qui se produit lorsque le prix de l’essence augmente, nous qui perdons toujours, pourquoi devrions-nous toujours combattre pour ceux qui profitent toujours? En fait, personne ne combattrait pour eux. Ils le savent et c’est pourquoi ils ont besoin du nationalisme et du conservatisme.

À présent, ils hurlent à partir des journaux et des canaux de télévision les slogans de l’illusion : « national, national, national! », « volonté nationale, unité nationale ». Ils ne peuvent jamais affirmer clairement : « Nous chipons des pièces », « bat-toi, nous allons te vendre de l’essence et n’importe quoi. Nous te les ferons produire, nous te les ferons consommer et nous t’exploiterons ». Voilà le plan, le programme, la stratégie, la guerre des États. Nous, les peuples – citoyens et citoyennes de force par les États – pouvons tout changer. Aujourd’hui, les peuples d’Afrîn vivent librement parce qu’ils l’ont transformé. Tout comme dans le canton de Kobanê, le canton de Cizere ou le Chiapas zapatiste. Et, il s’agit de la différence critique entre la guerre des peuples et la guerre des États. Dans leurs guerres, les États attaquent et brutalisent sans obéir à aucune règle pour que leurs profits s’accroissent. Ils bombardent tout avec leurs tanks et leurs avions. Ils blessent, tuent, assassinent et souhaitent faire prisonnière toute forme de vie. Tandis que dans la guerre des peuples, il y a la liberté.

Au cours des deux derniers jours, chacune des bombes lâchées sur Afrîn, chacune des balles ont été des attaques sur la liberté. L’État turc, qui souhaite augmenter ses parts du grand gâteau, a lancé son offensive sur le canton d’Afrîn. C’est une stratégie fondée sur le nationalisme et le conservatisme et basée sur des illusions. C’est une stratégie électorale. C’est une stratégie complètement commerciale. La guerre de l’État est une stratégie. Mais la guerre des peuples est la liberté. Et aucun État ne peut infliger la défaite aux peuples qui luttent pour la liberté.

Les peuples d’Afrîn vaincront!

Action Anarchiste Révolutionnaire (DAF) – Turquie

Traduction du Blogue du Collectif Emma Goldman

Link esterno: http://www.anarsistfaaliyet.org/
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
© 2001-2018 Anarkismo.net. Salvo indicazioni diversi da parte dell'autore di un articolo, tutto il contenuto del sito può essere liberamente utilizzato per fini non commerciali sulla rete ed altrove. Le opinioni espresse negli articoli sono quelle dei contributori degli articoli e non sono necessariamente condivise da Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]