user preferences

New Events

Région Sud de l'Afrique

no event posted in the last week

Madagascar : Les oligarques se déchirent, la population trinque

category région sud de l'afrique | divers | nouvelles author Tuesday April 14, 2009 02:38author by Relations internationales - Alternative Libertaire Report this post to the editors

La crise malgache a fait au total une centaine de morts depuis décembre. Hélas ce n’est pas pour une révolution sociale… mais pour servir les intérêts de businessmen rivaux.

malgache4.jpg

Cela fait trois mois qu’un conflit violent oppose le président de la république Marc Ravalomanana à un autre businessman, Andry Rajoelina, maire d’Antananarivo, la capitale de la Grande Île. En décembre, Ravalomanana avait interdit la chaîne de télévision détenue par Rajoelina. Depuis, la tension n’a cessé de croître entre les deux camps, chacun en arrivant à prononcer la « destitution » de son adversaire.

Le samedi 7 février, lors d’une manifestation des partisans et des partisanes de Rajoelina devant le palais présidentiel, la garde a tiré, faisant plus de 28 morts et des centaines de blessé-e-s. Le cynisme des deux oligarques est flagrant : l’un tire sans sommation sur des manifestants désarmés tandis que l’autre les envoie au massacre pour servir sa stratégie d’accession au pouvoir. Dans ce pays où l’espérance de vie moyenne tourne autour de 50 ans, où 75 % de la population est rurale, où 25 % de la population n’atteindra jamais les 40 ans et où le salaire mensuel moyen est inférieur à 30 euros, rien de bon pour la population ne sortira de ce conflit.

Le berlusconi malgache contre « TGV »

Marc Ravalomanana, c’est le « Berlusconi malgache » : maire d’Antananarivo en 1999, il accède à la présidence en 2002 porté par un mouvement populaire qui a destitué le dictateur au service de l’Elysée, Didier Ratsiraka. Il dirige la principale entreprise de produits laitiers de l’île, en situation quasi monopolistique, et qui s’est diversifiée depuis 2002 : chaîne de magasins, BTP, radio, télévision… Il gère Madagascar comme une entreprise mafieuse et s’est prononcé il y a quelques années, dans ce pays où les religions chrétiennes sont très présentes dans la vie publique, pour la création d’une théocratie.

Quant à Andry Rajoelina, ancien animateur de soirées dans la capitale, à la tête d’une entreprise publicitaire et d’une chaîne de télévision, il est surnommé « TGV » à cause de sa rapidité à occuper le pouvoir. À ses côtés, on trouve notamment Roland Ratsiraka, le neveu du dictateur réfugié en France en 2002 Ratsiraka dispose toujours de quelques millions sur ses comptes bancaires.

Ainsi va la vie depuis des décennies à Madagascar. Les gouvernements se succèdent et travaillent au profit d’une oligarchie, bien souvent soutenue par l’ancienne métropole coloniale. Des ressources, des richesses, il y en a, mais elles sont accaparées par quelques uns, qui se succèdent à la tête de l’État, organisent leurs coteries et entretiennent la corruption de l’administration. La population malgache n’a rien à espérer du maire d’Antananarivo, pas plus que du président actuel. Quant à l’Elysée, les difficultés d’un Ravalomanana trop peu « ami de la France » ne seraient pas pour lui déplaire. Le 30 janvier, le Quai d’Orsay a fait savoir que Bernard Kouchner, s’était entretenu avec Ravalomanana et Andry Rajoelina… mais aussi avec Roland Ratsiraka ! Le geste et la petite communication qui l’accompagne ne sont pas innocents. La France montre ainsi qu’elle n’accorde pas le monopole de la légitimité à Ravalomanana et conforte la place de ses alliés au centre du jeu politique.

Relations internationales d’Alternative Libertaire

Related Link: http://www.alternativelibertaire.org/spip.php?article2738
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Front page

Meurtre de Clément Méric : l’enjeu politique du procès en appel

Comunicado sobre el Paro Nacional y las Jornadas de Protesta en Colombia

The Broken Promises of Vietnam

Premier Mai : Un coup porté contre l’un·e d’entre nous est un coup porté contre nous tou·tes

Federasyon’a Çağırıyoruz!

Piştgirîye Daxuyanîya Çapemenî ji bo Êrîşek Hatîye li ser Xanîyê Mezopotamya

Les attaques fascistes ne nous arrêteront pas !

Les victoires de l'avenir naîtront des luttes du passé. Vive la Commune de Paris !

Contra la opresión patriarcal y la explotación capitalista: ¡Ninguna está sola!

100 Years Since the Kronstadt Uprising: To Remember Means to Fight!

El Rei està nu. La deriva autoritària de l’estat espanyol

Agroecology and Organized Anarchism: An Interview With the Anarchist Federation of Rio de Janeiro (FARJ)

Es Ley por la Lucha de Las de Abajo

Covid19 Değil Akp19 Yasakları: 14 Maddede Akp19 Krizi

Declaración conjunta internacionalista por la libertad de las y los presos politicos de la revuelta social de la región chilena

[Perú] Crónica de una vacancia anunciada o disputa interburguesa en Perú

Nigeria and the Hope of the #EndSARS Protests

How Do We Stop a Coup?

Aλληλεγγύη στους 51 αντιφασίστες της Θεσσαλονίκης

No war on China

Women under lockdown all around the world

Solidarity with the Struggle of North American People!

A libertarian socialist view of the capitalist and health crisis in the Americas

Para las Clases Populares del Mundo, Pandemia, Crisis, Todos los Tiempos son de Lucha

© 2005-2021 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]