user preferences

Syndicalisation : Starbucks montre son vrai visage

category amérique du nord / mexique | luttes en milieu de travail | nouvelles author Saturday September 05, 2009 04:43author by Cause commune - Union communiste libertaireauthor email ucl.quebec at causecommune dot net Report this post to the editors

Un texte du numéro 25 du journal Cause commune

Nous apprenions, le 13 juillet dernier, que les employé-e-s d’une première succursale de Starbucks au Québec ont déposé une demande en accréditation syndicale auprès de la Commission des relations du travail (CRT). Ce sont les salarié-e-s du Starbucks Germain-des-Prés, à Québec ,qui sont à l’origine de cette demande. Cette situation pourrait sembler banale si ce n’était de l’affiliation du nouveau syndicat : les Industrial Workers of the World (IWW), célèbre centrale syndicale révolutionnaire.

Les IWW ont comme politique d’accepter toutes les demandes de syndicalisation et comme cette centrale mène actuellement, (avec un succès mitigé) une campagne de syndicalisation des Starbucks aux États-Unis, les « partenaires » (comme la multinationale les appelle) se sont naturellement tourné-e-s vers les IWW (qui tentent d’émerger au Québec) bien qu’au départ, ils aient aussi eu des pourparlers avec la CSN et la FTQ.

Comme il fallait s’y attendre, la compagnie, bien qu’ayant d’abord prétendu qu’elle « respectait la liberté de choix de ses partenaires », a décidé de contester cette demande en accréditation devant les tribunaux. Son cheval de bataille est que selon elle, toutes les succursales de la ville devraient composer l’unité de négociation ou aucune d’entre elles. Starbucks a pris les grands moyens pour faire valoir son point de vue en engageant le prestigieux cabinet d’avocats patronaux Heenan Blaikie. La multinationale avait d’ailleurs déjà commencé son travail d’intimidation en salissant les IWW et l’un de ses organisateurs publiquement.
Ce qui a mené les salarié-e-s à lancer une campagne de syndicalisation est principalement la décision de Starbucks de les obliger à travailler un minimum allant de 16h à 24h par semaine selon le poste occupé. Ce fut en quelque sorte la goutte qui fît déborder le vase pour ces employé-e-s précaires qui recevaient parfois leur horaire de travail une journée à l’avance ou qu’on obligeait à demeurer sur le lieu de travail lors des pauses non rémunérées.

Ce genre de campagne de syndicalisation est naturellement plus difficile à mener étant donné le petit nombre d’employé-e-s et de leur fort taux de roulement, mais est d’autant plus nécessaire vu l’état de précarité des travailleurs et des travailleuses et les conditions de travail dans ce genre d’entreprises. Il sera intéressant de voir comment les IWW vont s’en sortir.

Maintenant, il reste à voir ce que cette campagne, qui est très intéressante et ce, sur plusieurs points, va donner… La partie patronale va-t-elle réussir avec l’aide de la « justice » à écraser cette tentative? Cette campagne va-t-elle donner le coup d’envoi à l’essor du syndicalisme révolutionnaire et des IWW au Québec? Cette campagne amènera-t-elle d’autres employé-e-s précaires de petites entreprises à s’organiser?

À suivre sur http://voixdefaits.blogspot.com/

Pour en savoir plus sur la campagne des IWW sur Starbucks, visitez le http://sitt.wordpress.com

Related Link: http://www.causecommune.net
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
Employees at the Zarfati Garage in Mishur Adumim vote to strike on July 22, 2014. (Photo courtesy of Ma’an workers union)

Front page

Reseña del libro de José Luis Carretero Miramar “Eduardo Barriobero: Las Luchas de un Jabalí” (Queimada Ediciones, 2017)

Análise da crise política do início da queda do governo Temer

Dès maintenant, passons de la défiance à la résistance sociale !

17 maggio, giornata internazionale contro l’omofobia.

Los Mártires de Chicago: historia de un crimen de clase en la tierra de la “democracia y la libertad”

Strike in Cachoeirinha

(Bielorrusia) ¡Libertad inmediata a nuestro compañero Mikola Dziadok!

DAF’ın Referandum Üzerine Birinci Bildirisi:

Cajamarca, Tolima: consulta popular y disputa por el territorio

Statement on the Schmidt Case and Proposed Commission of Inquiry

Aodhan Ó Ríordáin: Playing The Big Man in America

Nós anarquistas saudamos o 8 de março: dia internacional de luta e resistência das mulheres!

Özgürlüğümüz Mücadelemizdedir

IWD 2017: Celebrating a new revolution

Solidarité avec Théo et toutes les victimes des violences policières ! Non à la loi « Sécurité Publique » !

Solidaridad y Defensa de las Comunidades Frente al Avance del Paramilitarismo en el Cauca

A Conservative Threat Offers New Opportunities for Working Class Feminism

De las colectivizaciones al 15M: 80 años de lucha por la autogestión en España

False hope, broken promises: Obama’s belligerent legacy

Primer encuentro feminista Solidaridad – Federación Comunista Libertaria

Devrimci Anarşist Tutsak Umut Fırat Süvarioğulları Açlık Grevinin 39 Gününde

The Fall of Aleppo

Italia - Ricostruire opposizione sociale organizzata dal basso. Costruire un progetto collettivo per l’alternativa libertaria.

Recordando a César Roa, luchador de la caña

© 2005-2017 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]