user preferences

New Events

International

no event posted in the last week

Upcoming Events

International | Divers

No upcoming events.

Déclaration de la coordination Anarchiste internationale sur la pandémie de COVID-19

category international | divers | opinion / analyse author Tuesday February 08, 2022 23:16author by Diverses organisations anarchistes Report this post to the editors

Personne n'est en sécurité tant que tout le monde ne l'est pas:

La pandémie de COVID-19 a affecté tous les aspects de la vie humaine. Elle a eu un effet dévastateur sur la santé physique et mentale des personnes, sur les relations sociales et les communautés, sur nos moyens de subsistance et notre liberté de mouvement. Elle a également réduit de manière significative notre capacité à organiser une protestation politique efficace et a renforcé l’État.
photo_20220205_074558.jpg


La situation a mis en évidence les problèmes fondamentaux du capitalisme et son besoin de croissance et de profits continus. Le soutien de l’État à ces objectifs a été à l’origine de la propagation et des conséquences tragiques de la maladie. La nécessité d’une révolution n’a jamais été aussi évidente. Cependant, alors que nous luttons pour nous défendre, les faiblesses du mouvement syndical ont également été révélées. Nous avons vu un nombre croissant de décès, des services de santé débordés, des travailleur-euse-s essentiels traité-e-s comme jetables et des coûts économiques supportés par ceux qui sont les moins capables de payer, et pourtant la résistance a été négligeable. Pourtant, la pandémie a également généré des actions et des sensibilités clés pour la transformation sociale : solidarité, entraide, auto-organisation et internationalisme.

Les coronavirus et les autres maladies biologiques apparues au cours des dernières décennies sont dus à l’expansion du capitalisme mondial. À mesure que le capitalisme accapare de plus en plus de terres pour l’exploitation forestière, minière et agroalimentaire, les animaux sauvages perdent leurs habitats et entrent en contact avec les humains, ce qui crée un risque de propagation de maladies d’autres espèces aux humains. Cette situation est exacerbée par la demande de viande d’animaux exotiques par les classes moyennes et supérieures en pleine expansion dans le monde. Réponse des employeurs et de l’État

Bien que certains pays aient suivi une stratégie « zéro covid », la plupart ont opté pour l’atténuation plutôt que l’élimination. C’est en grande partie parce qu’ils voulaient maintenir l’économie aussi longtemps que possible, en faisant passer les profits avant la santé des gens. Le résultat est que la pandémie a duré beaucoup plus longtemps que nécessaire. Les travailleuses et travailleurs considéré-e-s comme essentielles, qui était déjà parmi les plus mal payés, ont été surexploité alors qu’iels subissaientt le plus gros de la crise. L’absence de systèmes de soins de santé bien financés a causé d’innombrables décès et de nombreux-ses travailleuses et travailleurs ont été contraints de continuer leur activité en raison de l’insuffisance des indemnités de maladie. Pendant ce temps, de nombreuses entreprises ont réalisé des bénéfices records et le fossé entre riches et pauvres s’est encore creusé.

Pour certains gouvernements, la vaccination a été l’élément principal de la stratégie permettant de vaincre le Covid. Si le vaccin est un élément clé de la lutte contre le Covid, les mesures de santé publique de base sont également essentielles. Cependant, les gouvernements n’ont envisagé aucune mesure structurelle (comme le renforcement des soins de santé ou des transports, par exemple), se limitant presque exclusivement à la stratégie de vaccination qui à l’avantage de procurer d’énormes profits aux entreprises pharmaceutiques et d’éliminer peu à peu toutes les mesures de santé publique pour permettre aux gens de continuer à travailler et à consommer.

Le lancement du vaccin a également mis en lumière les inégalités mondiales. La plupart des vaccins ont été expédiés vers les pays les plus riches qui peuvent se les offrir. Les appels à renoncer aux droits de brevet afin que davantage de vaccins puissent être produits sont tombés dans l’oreille d’un sourd, ce qui prouve que pour les gouvernements, les profits des sociétés pharmaceutiques sont plus importants. Chaque pays a suivi sa propre voie avec peu de coordination ou de solidarité internationale.

La réponse de l’anarchisme organisé

Nos organisations ont participé à diverses luttes : Pour des lieux de travail et des établissements d’enseignement sûrs, pour l’entraide et la solidarité et pour résister aux attaques contre les travailleurs alors que les employeurs et les gouvernements cherchent à récupérer l’argent qu’ils ont dû dépenser.

Le confinement a été une période difficile pour nous car notre activité politique habituelle n’était pas possible. Cependant, nous n’avons pas rejoint le mouvement anti-confinement. Nous croyons en en l’auto-organisation. L’imposition autoritaire de mesures de confinement sanitaire par les gouvernements s’avère parfois inefficace. La mise en œuvre de ces mesures par des canaux partagés et participatifs dans tous les aspects aurait pu obtenir une plus grande acceptation et donc une plus grande efficacité. Les mesures n’ont pas prisent en compte nos expériences et les nos vécues, que ce soit dans nos quartiers ou sur nos lieux de travail, mais ont étés élaborées en fonction d’autres agendas. Cela a donné lieu à des messages confus et contradictoires et a créé un désarroi général, ce qui fait que les directives sont largement ignorées, que ce soit par les individus, les lieux de travail ou d’autres institutions.

Nos idées sont basées sur les principes de base de l’anarchisme organisé que sont l’auto-organisation, la solidarité et l’entraide. Nous n’avons pas besoin que le gouvernement nous dise quoi faire, ni d’aller à l’encontre de notre bon sens simplement parce que le gouvernement veut maintenir l’économie. Bien sûr, il est difficile de faire ce qui est le mieux lorsque nous sommes dans des conditions de travail précaires. C’est pourquoi l’organisation et la lutte de classe sont un élément vital de toute stratégie.

Créer un mouvement révolutionnaire

L’anarchisme organisé croit que, sans une société complètement nouvelle, une société sans capitalisme, sans État et sans hiérarchies, l’humanité luttera pour survivre. Tout d’abord, cette pandémie ne sera pas la seule. D’autres suivront, étant donné la relation d’exploitation de l’humanité avec les animaux et le monde naturel. Le capitalisme a fait remonter à la surface les dangers potentiels sous-jacents. Le changement climatique et la perte désastreuse de la biodiversité et des habitats compromettent la présence même des êtres humains sur terre. Une fois encore, le capitalisme et l’économie de croissance ont accéléré ce processus en pillant la terre de toutes les ressources disponibles. On a pensé, et beaucoup l’ont fait au début, que l’expérience de la pandémie inspirerait un nouveau mode de vie, avec plus d’entraide, de solidarité et de respect de l’environnement. Mais cet optimisme a été perdu très rapidement. Nous sommes vite revenus à la « normalité » avec des gouvernements désireux de faire consommer les gens à nouveau. La promotion des voyages aériens est un exemple parfait du mépris total pour le changement climatique. L’exploitation des combustibles fossiles, l’abattage et la déforestation se sont poursuivis tout au long de la pandémie. Dans l’espoir de maintenir les profits des entreprises, le changement climatique sera relégué au second plan pendant un certain temps encore.

Dans la période à venir, les gens se concentreront principalement sur la résistance aux attaques du gouvernement et des patrons qui cherchent à faire payer à la classe ouvrière le coût du Covid. Une grande partie de notre temps sera consacrée à ces batailles économiques. Nous devons nous assurer que la classe ouvrière est unie afin que nous puissions nous soutenir mutuellement et faire en sorte que les personnes les plus opprimées soient pleinement soutenues. Nous avons besoin de solidarité et d’aide mutuelle plutôt que de voir chacun se battre seul dans un lieu de travail, un syndicat ou un groupe social opprimé.

Notre tâche historique est de continuer à soulever la nécessité de la révolution. Nous ne pouvons pas continuer à nous concentrer uniquement sur les problèmes immédiats auxquels nous sommes confrontés, en cherchant simplement à éviter le pire des attaques et à réclamer quelques miettes. Nous devons remettre en question l’ensemble du système. Nos stratégies se dévellopent d’abord dans des lieux précis –nos quartiers ou nos lieux de travail par exemple- mais elle doit être fermement ancrée dans une perspective internationale. Nous pouvons tirer des enseignements de notre expérience de la pandémie, qui a contraint de nombreuses personnes à restreindre leur vie à leur environnement immédiat : leur maison, leurs voisins, leur quartier et leurs espaces verts. C’est dans un lieu spécifique, autour de questions dont nous pouvons faire l’expérience par nous-mêmes, que se créent les mouvements pour un changement beaucoup plus important.

Toutefois, il est essentiel d’adopter une perspective plus large, car les changements nécessaires sont énormes et interdépendants. Les raisons pour lesquelles il y a des problèmes dans un endroit particulier sont dues aux décisions prises dans les salles de conseil d’administration des entreprises ou au résultat des forces du marché qui font en sorte que le profit soit le principal critère qui détermine les lieux.

Bien que le changement climatique soit également un problème mondial, la pandémie était beaucoup plus immédiate et personnelle. Tout le monde ne peut éviter de prendre conscience du fait que nous sommes interconnectés. Cela signifie qu’il existe un potentiel pour développer des mouvements plus ciblés au niveau international. Le slogan « nous ne sommes pas en sécurité tant que tout le monde ne l’est pas » fait désormais partie du mode de pensée de nombreuses personnes. L’avenir dépend de la mesure dans laquelle nous pouvons nous appuyer sur les aspects positifs de la réponse de la base et créer un mouvement qui va au-delà des préoccupations et des demandes immédiates pour une rupture fondamentale avec le capitalisme et vers une société communiste libertaire.

  • ☆ Alternativa Libertaria (AL/FdCA) – Italy
  • ☆ Anarchist Communist Group (ACG) – Great Britain
  • ☆ Anarchist Federation – Greece
  • ☆ Aotearoa Workers Solidarity Movement (AWSM) – Aotearoa/New Zealand
  • ☆ Coordinacion Anarquista Latinoamericana (Coordenaçao Anarquista Brasileira – Bra-zil, Federacion Anarquista Uruguya – Uruguay, Federacion Anarquista de Rosario – Ar-gentina)
  • ☆Die Plattform (Germany)
  • ☆ Embat, Organització Llibertària de Catalunya – Catalonia, Spain
  • ☆Karala, Anarchist Group (Ankara) – Turkey
  • ☆ Libertäre Aktion (LA) – Switzerland
  • ☆ Melbourne Anarchist Communist Group (MACG) – Australia
  • ☆ Organisation Socialiste Libertaire (OSL) – Switzerland
  • ☆Roja y Negra – Anarchist Organisation (Buenos Aires) – Argentina
  • ☆ Union Communiste Libertaire (UCL) – France, Belgium & Switzerland
  • ☆Vía Libre, Anarchist Group – Colombia
  • ☆ Zabalaza Anarchist Communist Front (ZACF) – South Africa

author by anarchist "Lasse" - international street collectiv nucleo goripublication date Wed Feb 09, 2022 15:44author email iscgori at protonmail dot comauthor address author phone Report this post to the editors

Capitalism is not a conspiracy theory!!!
Submitted by Anonymous on Sun, 2022-02-06 19:49
Author:
international street collectiv nucleo gori
Locality:
Other

Earth, Europe, Germany, Hamburg, St.Pauli, from 05.02.2022.

Speech contribution of the anarchist "Lasse", on the Corona measures-critical Demonstration.

The international street collective is in the tradition of the radical left. our goal is the international networking of protests against capitalism. the only way out of war, environmental destruction and the suppression of any existence!

munich we come!

We do not let ourselves be split!

Never again fascism!

Never again war!

CARLO VIVE!

BRAD VIVE!

CLEMENT VIVE!

AMOR, RABIA Y ANARCHIA

Capitalism is not a conspiracy theory.
What kind of a glorified handling of the term solidarity is this? Although the danger for children, which comes from covid19 is very, very, small and at the same time, in so-called 3 world countries hardly or no vaccine is available, for people who can use it, pre-sick, older let, in Germany, people vaccinate their children, out of fear or to meet the sense of belonging, to take responsibility, to be solidary, to belong to the right ones. In this country, perfectly healthy 20-year-olds will soon be shooting up their
their second booster, shalalalalala and off to the large-room disco without testing.
While the pharmaceutical companies pocket unimaginably large profits and at the same time we reduce beds in hospitals and the working conditions of nursing staff show precarious conditions....

These conditions are the result of the privatization of the health sector. The general welfare was subordinated to market interests.
The care state of emergency is still firing up in that they try to blackmail the vaccine-unwilling nurses and occupy them at the end of the day with a professional ban. What kind of hypocritical solidarity is this?
Vaccinated people contribute to the infection process just as much as unvaccinated people. So, why shouldn't a person who has tested negative be allowed to participate in public life just as much as a vaccinated person?
This discrepancy in logic is beginning to be noticed by ordinary citizens. And rightly they realize that it makes little sense and that it is only about forcing people to vaccinate. Which, however, does not bring solidarity or health protection for
for the whole population, but maximizes the profits of the corporations!
That is the point and meanwhile almost everybody checks that, almost. We stand here for a health policy, for the people, not for the companies.

The Luca app debacle showed how inefficient and pointless it was to blow millions of taxpayer dollars up to Smudo and his startup's ass. Do we want to live in a world where every step we take can be monitored through the digital passport? Public transportation, retail, culture, everything only accessible with a digital pass?
The weakest members of our society, such as refugees without a residence permit
suffer the most. Therefore, no to the CoV Pass, Green Pass, Sanitary Pass or whatever it should be called.

whatever it should be called. No human being is certifiable!

I do not think covid19 is a fake or harmless. But how politics acts clearly shows that this is not about health but about profits!
That's why people go to the streets, they don't want to have a vaccination subscription forced on them. Everybody who wants to be vaccinated and who, for whatever reason, does not want to be
should be left in peace.

I have no problem with mask wearing indoors and testing. If there's even a small chance of saving lives, I'm happy to do it. That was never the problem, but vaccination subscription or "otherwise you lose your job"!

In the meantime there is a discussion about cancelling unemployment benefits for unvaccinated people. Landlords rent only to vaccinated. Driving school, thus the right to mobility only with current booster?
This is the worst kind of discrimination and it has to stop right now.
It helps no one else but oneself to be vaccinated. The care emergency is not caused by the unvaccinated, but by politics and corporations, by state and
capital. What can be unsolidaric about providing one's vaccine dose to people who want it. What can be solidary about depriving people who do not want to be vaccinated of their livelihood?
Yes, but... OK, vaccination does not prevent infection or transmission. Yes but, the virus load is lower! ...oh yes is that so? There are numerous studies that prove that, but there are also numerous studies that prove the opposite...and now?
Good study... bad study? Yes, but with vaccination you don't get a severe course. Oh yes, what are the vaccinated people doing in the intensive care units? Yes, they were old and pre-diseased. Oh, that's right...OK, then why not vaccinate mainly the old and pre-diseased? Everywhere, world wide?
What kind of reasoning is that anyway. First they cut the health sector down, then they want to force everyone to get vaccinated, so that the hospitals are not overloaded.
and who does not go along there is then at all guilt and belongs ostracized. Should be best also not treated … How is that? Should then people with strong vaccination side effects also no longer be treated, so eye for eye moderately...?
While in the media this completely moronic discussion is going on, people are dying worldwide, from covid, from measures and their consequences, from hunger and wars, and here everyone is staring at the latest infection figures, like a rabbit at a snake.
We want an open controversial discourse in civil society and especially in the left scene!

Dear authoritarian Antifa, dear base group Hooligans, thank you!
Thank you for drawing attention to the fact that fascists are taking criticism of the measures. They do. And also unreflected repeating of structural anti-Semitic conspiracy myths can be found in the mass of the measures critics. No, Jana from Kassel you are not like Sophie Scholl, and Pickelhaube Kaiserreich, unvaccinated in the Jewish star, is and remains a crappy comparison. The AFD, NPD, pegida, identities movement, the third way, these are all actors who want to make use of the discontent of the people and also do it… and also do it.

This is a problem that we must prevent.

Because otherwise we will wake up in totalitarian capitalism or in a revolution from the right. Both dystopias that we as the left must fight. The problem is that the left has so far failed to bring the right issues to the streets. Instead of educating the center of society from right-wing claptrap and picking them up, committing yourselves to the interests of women workers, you, dear authoritarian Antifa, dear grassroots group Hooligans, have done exactly the opposite. You drive the women workers into the arms of the fascist demagogues.
Kiddies with antifa flag, behind Ffp2 masks. The distinctive sign "to be on the right side" chanting "we vaccinate you all" and "your ignorance costs people lives", "get vaccinated or we will".

Oh my...your scribblers poison any leftist discourse and label vaccination refusers as social Darwinist as unsolidaristic. With this you have unfortunately totally lost your way, instead of shitting into the singing bowls of esos and hippies, I recommend that you return to traditional left values and maybe some anarchist reading....

But it's not too late! Come back! Let's find a consensus. Let's push Nazis out of the manifestations. Let's enlighten conspiracists and not meet them as condescending masterminds. Let's fight capitalism together, because it is not a conspiracy theory.
Include the "free vaccination decision" and the "No Greenpass" in your demands and you will see that 10.000 people will join your protest.

The consensus could be:
Divide the pharmaceutical profits among peoples!
No more vaccine patents and no more profits!
Free masks and tests for all!
Stop the NoVac discrimination!
For a free vaccination decision!
No passport sanitary!

Related Link: http://chicago.indymedia.org/node/85359
 
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch

Front page

Le vieux monde opprime les femmes et les minorités de genre. Leur force le détruira !

Against Militarism and War: For self-organised struggle and social revolution

Declaração anarquista internacional sobre a pandemia da Covid-19

La révolution du Rojava a défendu le monde, maintenant le monde doit défendre la révolution du Rojava!

Anarchist Theory and History in Global Perspective

Trans Rights is a Class Issue

Capitalism, Anti-Capitalism and Popular Organisation [Booklet]

AUKUS: A big step toward war

Reflexiones sobre la situación de Afganistán

Αυτοοργάνωση ή Χάος

South Africa: Historic rupture or warring brothers again?

Declaración Anarquista Internacional: A 85 Años De La Revolución Española. Sus Enseñanzas Y Su Legado.

Death or Renewal: Is the Climate Crisis the Final Crisis?

Gleichheit und Freiheit stehen nicht zur Debatte!

Contre la guerre au Kurdistan irakien, contre la traîtrise du PDK

Meurtre de Clément Méric : l’enjeu politique du procès en appel

Comunicado sobre el Paro Nacional y las Jornadas de Protesta en Colombia

The Broken Promises of Vietnam

Premier Mai : Un coup porté contre l’un·e d’entre nous est un coup porté contre nous tou·tes

Federasyon’a Çağırıyoruz!

Piştgirîye Daxuyanîya Çapemenî ji bo Êrîşek Hatîye li ser Xanîyê Mezopotamya

Les attaques fascistes ne nous arrêteront pas !

Les victoires de l'avenir naîtront des luttes du passé. Vive la Commune de Paris !

Contra la opresión patriarcal y la explotación capitalista: ¡Ninguna está sola!

© 2005-2022 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]