user preferences

[brochure] Une critique anarchiste du programme du PCR (mai 2008)

category amérique du nord / mexique | la gauche | lien vers pdf author Wednesday May 28, 2008 05:19author by Nicolas Phébus - NEFAC Report this post to the editors

ls sont anticapitalistes et antinationalistes, boycottent les élections et l’État, se disent communistes et révolutionnaires. Ils sont très critiques de l’institutionnalisation des mouvements sociaux et conspuent les leaders de la gauche réformiste. Dans les manifestations, ils sont souvent masqués et n’hésitent pas à recourir à l’action directe. À priori, les maoïstes du Parti communiste révolutionnaire (PCR) sont proches des anarchistes. Et pourtant… Un fossé sépare nos conceptions du monde et de la stratégie révolutionnaire.

(brochure éditée en mai 2008 à partir de textes publiés sur le blogue Voix de faits et de nouveau matériel)

Conception du monde

À la lecture du Programme du PCR (*), on se rend vite compte que les maoïstes ont une conception du monde différente de celle des anarchistes. Déjà, les maoïstes sont persuadés que leur idéologie est une science, «un guide indispensable pour faire la révolution et nous mener jusqu’au communisme» écrivent-ils. Il nous semble qu’à la lumière de l’évolution des 100 dernières années, il y aurait lieu de nuancer cette prétention. Une «science révolutionnaire», cela fait drôlement écho aux prétentions des économistes néolibéraux qui, eux-aussi, prétendent détenir «la science». Que la théorie révolutionnaire emprunte (parfois!) à la méthode scientifique, qu’elle soit basée sur une analyse plus ou moins rigoureuse de faits concrets, soit, mais de là à parler de science, il y a un pas… que nous ne franchissons pas. Malheureusement, tous les comportements humains ne peuvent pas toujours s’expliquer rationnellement et une société n’est pas un laboratoire.

À un moment donné, il ne faut pas se leurrer, la politique révolutionnaire, ça reste de la politique et la politique c’est éminement subjectif. À partir du moment où une personne se forme une opinion, c’est subjectif. Le voisin peut être face aux mêmes conditions objectives et pourtant arriver à des conclusions différentes. Quand on décide d’agir, c’est nécessairement subjectif, ne serait-ce que parce qu’on part de ce qu’on croit possible à ce moment précis.

Lire la suite : http://www.nefac.net/fr/node/2384

Related Link: http://www.nefac.net
author by Karl Blythepublication date Wed May 28, 2008 13:21author address author phone Report this post to the editors

Is there a version of this article in English? Or perhaps someone wouldn't mind translating it. It looks interesting, but unfortunately I do not know French (although I can manage to figure out a few sentences here and there).

author by Phebus - NEFACpublication date Thu May 29, 2008 05:04author address author phone Report this post to the editors

Actually, no, there was no plan to translate this in english. It's a specific critique of the program of a group that is almost exclusively active in french speaking Quebec. So, I'm not sure if it's interesting enough to translate it. Now, if anyone is gonna translate it, please note that the "program" of the PCR it extensively quote from is already available on the PCR web site : http://pcr-rcp.ca/en/programme/

Related Link: http://voixdefaits.blogspot.com
author by Karl Blythepublication date Thu May 29, 2008 13:39author address author phone Report this post to the editors

I understand. Thanks for the link at any rate.

 
This page can be viewed in
English Italiano Deutsch
George Floyd: one death too many in the “land of the free”
© 2005-2020 Anarkismo.net. Unless otherwise stated by the author, all content is free for non-commercial reuse, reprint, and rebroadcast, on the net and elsewhere. Opinions are those of the contributors and are not necessarily endorsed by Anarkismo.net. [ Disclaimer | Privacy ]